Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2006-06-16T08:41:00+02:00

Fiche- Card Captor Sakura

Publié par Cycy la vache de l'espace et son Dragon
 Je savais bien que je devrais en arriver là...
Fiche technique Manga:
Année : 1996
Volumes : 12 / 12
Genre : Magical girl
Auteur : Clamp
Editeur : Pika
Staff Technique
Hist. orig. : Clamp
Prod. exécutif :
  • Tatsuya Ono (Madhouse)
  • Eizo Kondo (Sogo Vision)
  • Yasuko Uchisawa (NHK)
  • Akira Watanabe (NEP21)
    Directeur : Morio Asaka
    Scénario : Nanase Okawa
    Chara. design : Kumiko Takahashi
    Dir. artistique : Katsufumi Hariu
    Dir. animation : Kumiko Takahashi
    Musique : Fujio Yamada
Fiche de l'animé
Public : Tous
Origine : Japon
Titre original : (idem vf)
Type : Série TV
Genre : Fantastique
Durée : 360 minutes
Année de prod. : 1999
Produit par :
  • Mad House
  • Sogo Vision
  • NHK
  • NEP21
 
voir les images
RESUME :

Sakura Kinomoto a 10 ans, et va à l'école primaire de Tomoeda. Elle a perdu sa maman, Nadeshiko, l'année de ses trois ans et vit avec son père, un prof d'histoire, et son frère, Toya, le plus mignon des ténébreux lycéens. Cependant ce n'est pas une élève comme les autres… Elle est un peu magicienne, désignée par Kero, le gardien des cartes, sa mission consiste à rassembler des Clow Cards dans la première partie (T1 à T6), puis de les transformer en "Sakura Card" dans la dernière (T7 à T12). Et dans sa quête, elle sera assistée de sa meilleure amie Tomoyo Daidouji, sa plus grande admiratrice devant l'éternel, ainsi que Shaolan Li, un lointain parent de Clow mais aussi un excellent magicien.
Les Clow Cards sont des cartes possédant chacune des pouvoirs spéciaux (le vent, l'eau, l'illusion, etc. …), elles permettent aussi bien de lire l'avenir que défendre la veuve et l'orphelin.



Si Sakura durant ses aventures rencontre des ennemies dans des scènes de batailles bien chorégraphiées (enfin beaucoup mieux que Sailor Moon) c'est bien dans un shojo que nous nous trouvons. L'ambiance est particulièrement rose, et entre les personnages règne une ambiance de fleurt et de romance. Les couples potentiels sont nombreux, ainsi que les situations comiques.

Le style graphique et l'humour de CLAMP, collectif de mankaga féminin, est une chose à ne pas manquer. Même si cette fois c'est assez commercial, nous sommes bien dans un monde japonais. Peut-être serez vous choquez par le fait que des garçons tombent amoureux d'autres garçons (Toya et Yukito) ou alors qu'un jeune professeur soit fiancé avec son élève de dix ans(M. Terada et Lika), mais rassurez vous ce n'est pas un ramassis de perversion sexuelle. Parce que :

1. C'est platonique et plutôt mignon,
2. Chacun fait ce qui veux et
3. C'est ce qui donne une touche de réalité aux histoires.


L'acceptation des différences n'est-ce pas de finir par les trouver naturelles ? Les scènes très belles ne manquent pas non plus, les auteurs ont un coup de pinceau indéniable en ce qui concerne les moments poétiques.

Sous couvert de fleurs et de jeux innocents, on pourra voir sans problème le propos principal du manga : l'amour sous toutes ses formes. Contrairement à ce que la facilité pourrait réclamer, tout le monde ne finit pas avec la personne qu'il aime. Mais c'est cela aussi grandir, accepter ses sentiments et avancer dans la vie quelque soit les chagrins que l'on puisse éprouver.

Je vous conseille vivement de l'acheter pour une petite initiation à un monde merveilleux. Celui où vivent et pensent ceux qui savenet apprécier autres choses que les jolis mais très très fades Walt Disney. De plus il est accessible aux plus jeunes. Alors si vous voulez faire plaisir à votre petite sœur…

Un magical girl tout à fait dans le style des autres œuvres de Clamp, qui ont après tout le droit d'écrire autres choses que des histoires morbides. Cependant si ce n'est pas leurs meilleurs opus, il emporte haut la main la palme dans sa catégorie avec son discours original sur l'amour.

MOT POUR LES TRADUCTEURS :

Je sais que la traduction ce n'est pas évident. Mais bon sang, accordez vos violons. R et L étants tous les deux des traductions possibles pour un même son japonais. La pauvre Lika, amie de Sakura, se retrouve avec trois prénoms parfois dans le même tome. Car le même traducteur oscille entre Rika, Lika et Lica, sans jamais vraiment pouvoir se décider. Tout ça pour vous dire qu'il ne faut pas s'étonner si vous entendez parlez de Clow Read et de Rika, l s'agit des mêmes personnages que Clow Lead et Lika.


AUTOUR :

3 saisons et deux longs métrages existent. Vous pourrez aussi trouver 4 très beaux ArtBook sur le manga et 4 art book sous titrés cheerio sur le D.A. en japonais. Pika s'étant lancé dans l'art book et ils ont déjà édité les deux premiers volumes. On peut remarquer l'étalonnage des couleurs (bien plus pâle et moins flamboyante que leurs homologues japonais). Il existe quatre CD concernant l'animé, et une bande originale pour chaque film(2). Il y aussi deux cd appellés "song book" qui sont en fait des compiles des chansons de l'animé, je ne serais que trop vous conseiller le n°2 qui possède ma chanson favorite ^^ 


Noms japonais
-> Noms anglais
-> Noms en français

Sakura Kinomoto (fleur de cerisier)
-> Sakura Avalon
-> Sakura Gaulthier

Toya Kinomoto (fleur de pêche)
-> Tori Avalon (Avec un nom pareil comment veux-tu penser que ce gars est hétéro ^_______^)
-> Thomas Gaulthier

Yukito Tsukishiro (lapin blanc - château _emplacement physique_ de la lune)
-> Julian Star
-> Matthieu

Fukitaka Kinomoto (Glycine)
-> Aiden Avalon
-> Dominique Gaulthier

Shaolon Li (petit loup)
-> Showron
-> Lionel

Tomoyo Daidouki
-> Madisoj Taylor
-> Tiffanie

Sonomi Daidouji
-> Samantha (?)
-> Suzanne

Nadesiko Kinomoto (oeillet )
-> Natasha Avalon
-> Nathalie Gaulthier

Rika Sasaki
-> Rita (T___T)
-> Sonia

Naoko Yanakisawa
-> Nikky
-> Nadine

Chiharu Mihara (à noter qu'elle possède le même nom de famille qu'Icchan -angelic layer- qui serait à priori son fils ou petit fils voire un descendant lointain s'ils appartiennent à la même famille)
-> Chelsea
-> Sandrine

Takashi Yamasaki
-> Zachary
-> Yvan

Terada Yoshiyuki (c'est un si petit rôle dans l'anime qu'ils n'ont pas changer le nom)
-> Idem
-> Idem

Nakuru Akizuki
-> Ruby (?)
-> Samantha

Meilling Li
-> Meylin
-> Stéphanie

Kaho Mizuki
-> Layla Mac Kenzy
-> Katia Moreau

A noter que tous les personnages ayant un rapport de près ou de loin avec des pouvoirs lunaires ont le kanji signifiant "lune" dans leurs noms de familles, comme c'est le cas de Yue, Yukito Tsukishiro, Kaho Mizuki, Nakuru Azizuki.

NOTE SUR LE D.A :

Il semble que le D.A. malgré sa dissolution des relations sentimentales entre les personnages, ai eu quelque petits chahuts au US, à propos de l'homosexualité de Yukito. (D'ailleurs qui n'est pas gai tout seul mais bon comme l'autre est bi…et que pour Lionel c'est plutôt platonique…). D'ailleurs leurs versions doublée est insuportable (critique), elle est censurée de partout... God bless America, they need it....
Cela explique sûrement pourquoi ce D.A. qui a eu un grand succès au Japon, (il est toujours citer en ce qui concerne les meilleurs épisodes, la meilleure série, les meilleurs génériques, les meilleurs personnages, et j'en passe et des meilleurs) a d'abord connu des difficultés à être diffusé en france avant de connaître le phénomène que l'on sait.
C'est d'ailleurs bizarre que l'association ultra conservatrice des familles de France n'est encore rien dit pour se plaindrede la corruption de leurs jeunesses, alors qu'il est tout à fait sain de faire comprendre aux enfants qu'il n'y a rien de mal à aimer quelqu'un du même sexe, au lieu de les culpabiliser.
A part ça, on peut affirmer que ce manga restera lze plus gros succès mondial de clamp, mais méfions nous des remix, trc et xxxh...


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog