Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-05-20T15:57:00+02:00

Blaue Rosen - tome 1 ( Pika) VS Lovely Love Lie – tomes 1 et 2 (Soleil Manga)

Publié par Cycy la vache de l'espace

LE MATCH :

 

Blaue Rosen - tome 1 ( Pika) VS Lovely Love Lie – tomes 1 et 2 (Soleil Manga)

Cette fois-ci le duel sera musical!

A ma gauche : un chanteur qui tente de conquérir une guitariste.

A ma droite : une chanteuse qui tombe amoureuse d’un guitariste.

 

Heu… Juste comme ça… Y’a d’autres instruments dans un groupe…

 

Blaue Rosen

blaue-rosen-1-pika.jpg

 

Et on se prend la main,

Et on se prend la main,

Une fille au masculin,

Un garçon au féminin…

(Indochine)

 

Mizuki, cette ravissante grande blonde, guitariste et lycéenne, ressemble à un beau garçon… Elle se fait draguer par des filles, on veut l’enrôler comme serveur dans un bar gay, mais sous son apparence dure et distante, c’est une jeune fille en fleur maladroite et sensible, qui n’a encore jamais eu de petit ami…

Surgit alors Akira, qui est tout son contraire et son contraste. Petit, brun et mignon, il ressemble à une jolie adolescente … Alors qu’il est d’un caractère passionné, sulfureux et carrément viril (il faut le voir démonter au karaté des inconscients qui osent toucher à Misuki !). Car Misuki, il l’a dans les veines … Non seulement Akira s’est mis en tête de devenir le chanteur de son groupe de rock, Blaue Rosen, jusque là uniquement composée de filles, mais en plus, il est déterminé à conquérir le cœur de la farouche guitariste, qu’il aime depuis l’enfance… Mais, confrontée pour la première fois aux sentiments amoureux et à sa féminité, Misuki panique facilement…

… Ce titre est une excellente surprise !

Jouant sur l’ambiguïté sexuelle de son couple principal (même s’il s’agit bie n d’un couple hétérosexuel, un garçon et une fille, d’une page à l’autre on a l’impression de voir deux garçons ou deux filles selon les circonstances), l’auteur parvient à bâtir autour une très bonne histoire. Les quiproquos et les renversements de situation s’enchaînent avec humour et émotion, et les personnages, même secondaires, sont tous très charismatiques, servis par un dessin de toute beauté. (Il faut voir les costumes, dignes d’un magazine de mode). L’électricité statique entre Akira et Mizuki est palpable. Si l’on a droit à des scènes typiques d’une mignonne romance lycéenne, l’attraction physique entre eux, envoûtante, pousse la tension sexuelle à son paroxysme. Tout en restant sage, ce manga dégage un parfum de souffre et de sensualité qui brûle les doigts. Plus que l’amour, on est dans le registre de la passion, et un effréné duel, un rapport de force où s’inversent constemment le rôle du dominant et du dominé… D’où cette impression encore plus troublante de ne pas lire un shojo mais un boy’s love…

Blaue Rosen est un très très bon titre, original, et qui plus est une série courte en cinq tomes, alors pourquoi s’en priver ?

 

Lovely Love Lie

lovely-love-lie-1-soleil.jpg

 

J’suis allé voir une maison de disques

Avec ma guitare sur le dos

J’leur ai chanté mes cicatrices

Le tout sur un accord de do

(Kinito)


Riko, lycéenne de 16 ans et fille d’un primeur, chante dans le groupe qu’elle a improvisé avec deux amis (dont un qui est secrètement amoureux d’elle). Riko est fan du groupe de rock Crude Play, en tête des ventes de disques…

Aki, 25 ans, est justement l’auteur et compositeur secret du groupe Crude Play. Alors que les autres membres sont dans la lumière, lui a choisit de rester caché du monde médiatique pour préserver son inspiration. Mais de l’inspiration, il n’en a plus, écoeuré par les fourberies de l’industrie du disque, et la trahison de sa petite amie, Mari, sublime idol à la voix de cristal, qui le trompe avec leur producteur…

Un jour, le hasard permet à Riko et Aki de se croiser… Et parce que, par un jeu un peu cruel, Aki fait une pitoyable tentative de drague, Riko, victime d’un coup de foudre, tombe amoureuse de lui… Pris à son propre piège, l’antisocial Aki se laisse apprivoiser par cette douce et naïve adolescente coiffée comme un champignon (d’où le surnom secret dont il l’affuble, « Mush »). Il prend soin de lui cacher soigneusement qui il est en réalité… Et parce que sa douceur a gagné son cœur, Aki rompt avec Mari pour Riko, qu’il veut protéger…

Mais le destin est joueur. Riko est repérée. Par le pire ennemi d’Aki. Elle signe dans la même maison de disques que Crude Play et Mari… Et on devine la tragédie, qui, lentement, se met en place…

Avec Lovely Love Lie, on est clairement dans une critique acide et ironique de l’industrie du disque japonaise. De la précision du dessin au cynisme du scénario, on se heurte à un shojo amer, où le personnage principal est Aki, le garçon, et où les dialogues comme les scènes intimes frôlent parfois l’indécence… On en ressort avec une impression acidulée, partagée entre la tendresse d’une romance naissante, et un malaise provoqué par les sombres destins qui se tissent dans le dos des personnages… On est projetés comme dans cette période un peu lourde qui précède un orage, quand l’atmosphère est étouffante, et que les nuages crépitent d’éclairs, mais qu’il ne pleut pas…

Déroutant, dérangeant… Et finalement… Intéressant…

 

La scène en double:

 

Misuki de Blaue Rosen n'arrive pas à écrire une chanson d'amour. Aki de Lovely Love Lie n'arrive pas à composer une mélodie douce. Pourtant, l'un comme l'autre, ils finiront par y arriver... Inspirés par Akira pour l'une , par Riko pour l'autre. Comme c'est mignon...

 

Conclusion : Quand la musique est bonne, on ne s’en prive pas.

Lovely Love Lie se défend bien et reste suffisamment intéréssant pour qu’on veuille lire le tome suivant…

Mais ma préférence va définitivement à Blaue Rosen, ardent, délicieusement ambigu, enivrant, il se feuillette avec passion, se dévore avec plaisir… On est envoûté et embrasé par ce récit. Au point que d’attendre la suite est une souffrance. Blaue Rosen est un dessert exquis qui se savoure avec gourmandise !

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Cyti 22/05/2011 20:16



Mais Beyblade Metal fusion est le meilleur shonen de tout les temps !!!( ouais même mieux que HXH à mes
yeux)............HERESIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE!!!!!!


 


Et puis moi ma critique se base aussi parceque j'ailu d'autre manga de ces auteurs, donc je connais un peu leur base de travail.Blaue Rosen j'ai du lire que le 1er tome ou 2ème tome...alors de
Lovely Love Lie je continue à regarder les raw de temps en temps.


 


Pour en revenir sur le débat guitar/Basse...c'est vrais c'est une guitar ( je le savais avant que tu poste l'extrait de l'article de Wikipédia)...mais bon pour une fois qu'un basiste est le héros
d'un shojo ( nan parcequ'en générale c'est soit le chanteur ou le guitariste "basique" qui est mis en valeur) ( et puis pardon, j'ai trop fait la fête hier soir donc j'ai un peu de mal
aujourd'hui)



Cycy la vache de l'espace 22/05/2011 20:54



tu veux ma mort, dis tu veux ma mort? (cycy est morte, entérrée, remorte, réentérrée...)


Non mais franchement Beyblade métal fusion...


Enfin heureusement je sais que rien ne viendra jamais briser ton amour pour Kirua... XD


Je verrais bien au fil du temps comment mon opinion évolue sur ces deux titres... Je suis neutre, je n'ai pas lu les autres oeuvres de leurs auteurs... C'est sur que je ne supporte pas les scènes
de viol ou approchant dans un manga, de toutes façons si Blaue Rosen vire comme ça je dégainerais mes pancartes féministes et arreterait net ma lecture! et puis Lovely Love Lie a tout pour être
un très bon titre, je vais donc observer leur évolution comme des tamagochis XD


Je comprends ce que tu veux dire au sujet de la basse... C'est sur que ça change de la guitare classique... Mais bon comme je dis au début, y'a d'autres instruments dans un groupe (et je l'ai dis
pour les deux mangas, faut reconnaitre que chanteur/guitariste c'est pas super original)


le jour où un shojo raconte l'histoire d'un mec qui joue de la cornemuse, qui tombe amoureux d'une fille qui joue de la batterie, je cours toute nue dans la rue en hurlant:


"cyti sama avait raison!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c'était pas une guitare !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"





tu vois, c'est toi qui fait la fête, et c'est moi qui écrit un délire de meuf bourrée XD


BISOUS !!!!!



Cyti 22/05/2011 18:02



Ah et puis petite erreur dans ton intro : Aki il joue de la basse XD ( c'est dit explicitement dans le tome 2 de la série )



Cycy la vache de l'espace 22/05/2011 18:44



"La guitare basse (simplement appelée basse) est un instrument de
musique à cordes amplifié conçu selon le même principe que la guitare électrique. Depuis les années 1950, la
guitare basse a remplacé la contrebasse dans la majorité des musiques populaires comme le rock et la pop. Depuis les années 1970, la guitare basse est
régulièrement utilisée comme instrument soliste, plus particulièrement dans le jazz-fusion."


La basse est donc une guitare, c'est pas moi qui le dit, mais Wikipédia. XD


mais ta remarque était juste, ma Cyti Sama...



Cyti 22/05/2011 18:01



ah bah moi c'est l'inverse ma vachounette, ma préférence va vers le titre de Kotomi Aoki.J'ai testé les deux titres lors de leur publication en scans. et j'ai vite arreté Blau traumen.Bon faut
dire qu'en générale les titre de Shinjo Mayu ne vole pas super haut, et sont assez cru ( en gros tous les moyen sont bon pour que l'héroine se fasse viole(nte)r) alors que chez Kotomi Aoki la
violence est plus psychologique.j'ai du versé des litres de larme en lisant My first Love sa précédente série.donc forcément quand j'ai su que K.U.W.A ( sortie sous le nom de Lovely Love Lie (
pour une fois que le nom international est assez logique avec la série) j'ai sauté de joie ( et je l'ai exprimé sur le dojo aussi à l'époque).enfin tous ça pour dire que les goûts et les
couleurs...



Cycy la vache de l'espace 22/05/2011 18:52



bah j'ai bien précisé que le test était sur le tome 1 de Blaue Rosen vs les 2 premiers tomes de Lovely Love Lie (désolée de pas écrire les titres d'origine, je les découvre à l'instant grâce à
ton immense culture mangaesque) XD Si aux tomes suivants le premier devient nul et le second meilleur, j'hésiterais pas à le dire. Je n'ai pas de préjugés sur la question , je n'ai pas lu les
autres oeuvres de leurs auteurs, ni les scans...


J'ai bien dit, moi, l'ultime Clampofan, que Miyuki chan in wonderland, c'est d'une nullité ABSOLUE... Donc tu vois je suis honnête XD


et puis heureusement qu'on n'a pas toujours le même avis, comme ça on peut débattre...


Tant que tu ne me dis pas que Beyblade metal fusion est le meilleur shonen de tous les temps, je survivrais, ma Cyti Sama...


BISOUS BISOUS!



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog