Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-04-01T08:51:00+02:00

Chocolate Cosmos Tome 1 (Panini Mangas) VS Fight girl tome 1 (Delcourt/ Akata)

Publié par Cycy la vache de l'espace

 

LE MATCH :

 

Chocolate Cosmos tome 1 (Panini Mangas) vs Fight Girl tome 1 (Delcourt/Akata)

 

Ces deux mangas, pourtant très différents, partent du même point de départ : les mésaventures d’une lyçéenne tombée « accidentellement » amoureuse de son professeur ! Revue de détail et comparaisons.

 

Chocolate Cosmos :

 

Chocolate-cosmos-1-panini.jpg

 

Sayuki Sakurai a 15 ans et est au lycée. Elle vit encore dans le cocon familial, entourée de sa mère et de ses deux sœurs(l’une plus âgée , l’autre plus jeune). Parce qu’elle a le regard dur sans le vouloir et parce qu’elle passe son temps à révasser , les gens ont peur d’elle. (Comme je ma comprends… ça me rappelle quelque chose XD). Elle a malgré tout quatre amis : Yushi, gentiment crétin et fonceur, son ami d’enfance secrètement amoureux d’elle sous ses airs de petit dur, Mina, mignonne et expansive, Kaji, un gossbo toujours de bon conseil et Shiori, distante et cérébrale (le meilleur perso du manga à mon sens, j’y reviendrais plus tard). Pendant les vacances à la plage, Sayuki a un vrai coup de foudre pour un inconnu vraiment canon qui lui vient en aide… Surprise à la rentrée, ce n’était pas un inconnu, mais son jeune prof d’EMT qu’elle n’avait pas reconnu sans ses lunettes, et parce qu’elle dort en classe… Gentillet mais distant au lycée, plus actif et viril quand elle le croise en « civil », mais qui est vraiment Katsuya Hagiwara ? … Et s’ils s’étaient déjà rencontrés, bien avant les vacances, et bien avant le lycée ?

… Si je n’étais pas conquise de prime abord par le dessin, j’avoue que le scenario m’a emportée rapidement. J’avais hâte à chaque chapitre de savoir la suite…

Hagiwara, en personnage principal masculin, est aussi insaisissable que séduisant. Yushi, son « rival », est touchant dans sa maladresse, et le trio qu’ils forment avec Sayuki, heroïne quand même un peu trop effacée, est passionnant. Les autres personnages sont très actifs et utiles, apportant beaucoup de rythme et d’humour, de fraîcheur à l’histoire.

J’ai un coup de cœur pour Shiori et ses répliques décalées, comme lorsqu’elle récite le code civil tout en lisant un shojo au nom idiot ! XD

chocolate-cosmos-2.JPG

Le dessin est doux, les transitions bien faites, et comme il s’agit d’une série en seulement quatre tomes, l’envie de la suivre est une évidence…

 

Fight Girl :

 fight-girl-1-delcourt.jpg

Mafuyu Kurosaki vient d’entrer au lycée, mais a déjà dû changer d’établissement à cause d’une bagarre suivie d’une garde à vue ! Chef d’une bande de voyous au collège (oui, elle c’est une VRAIE terreur !), elle décide de changer de vie et de devenir  une fille gentille et ordinaire dans son nouveau lycée. C’est aussi la première fois qu’elle vit seule, sa mère (légèrement psychopathe et le couteau aiguisé…) l’ayant mise à la porte. Malheureusement, dès son arrivée, Mafuyu castagne une bande de garçons qui s’attaquaient, pensait-elle , à un bel et innocent élève de son école… Elle va vite découvrir, hélas, que Takaomi n’a rien d’innocent. Pire : ce n’est pas un élève, mais son professeur principal ! Et pire encore… C’est son voisin et amour d’enfance, celui-là même qui l’avait entraînée à devenir une vraie terreur !... Il n’a pas changé, il a même empiré : pervers, égoïste, fourbe, brutal, manipulateur, en un mot : INFECT . Et bien décidé à lui pourrir l’existence… Mafuyu va devoir improviser avec le retour de ce sadique, et sa rencontre, pense-t-elle, avec son premier et véritable ami : Hasayuka, son camarade de classe, un petit dur au cœur tendre, très mignon de surcroît…

Moins qu’un shojo, Fight girl ressemble plus à un shonen, tant au niveau du scenario, ponctué de bagarres et d’un langage peu chatié, que de son dessin, net et tranchant. Mais les transitions sont brouillonnes, et les personnages secondaires inexistants…

Il m’a été difficile de m’attacher au couple principal.

Mafuyu, en voyou repentie, est beaucoup moins crédible que la célèbre Hana de « Drôles de racailles ». Alternant des phases de nunuche puissance 10000 avec du fracassage de gros nazes, elle en deviendrait presque même énervante.

Takaomi, lui, est carrément abominable. Il est tout simplement impossible de s’attacher à un tel personnage de tyran vicelard et imbus de lui-même jusqu’à l’écoeurement. Même son graphisme ne le sauve pas, physiquement, il n’est pas si beau que ça…

Finalement, le manga est sauvé par le personnage d’Hasayuka, plus intéréssant, plus touchant, et plus… « normal ».

Il n’est pas sans rappeler Shinagawa de « Drôles de racailles «  (encore !) mais en plus canon !

fight-girl-2.JPG

Sincèrement, je me demande comment Takaomi a put être préféré comme perso principal à Hasayuka ! La meilleure scène du tome (et la plus drôle aussi) est d’ailleurs celle du dialogue entre Hasayuka et Mafuyu, lorsqu’elle vole à sa rescousse affublée d’un masque de lapin…

Bref, un doute me saisit sur l’intérêt de suivre ce manga si ma préférence ne va pas aux « héros » mais au troisième personnage de l’histoire…

 

… La scène en double…

 

 Les tomes 1 de Chocolate cosmos et Fight Girl proposent une scène en commun. Un soir l’héroïne croise son professeur au rayon des magazines de la supérette du quartier !

 

Sayuki a honte parce qu’elle est en tongs et regarde des couvertures de magazines… Mais Hagiwara la rassure gentiment et lui donne de bons conseils, avant de la quitter en lui demandant d’être prudente sur le chemin du retour…

chocolatecosmos3

 

Mafuyu a moins de chance : Takaomi (qu’elle surprend en lecture de magazines cochons) s’invite chez elle, fouille dans ses affaires (et partira d’ailleurs avec des fringues à elle !), lui fait manger un repas infect, et se fout copieusement de sa gueule avant de s’enfuir par le balcon…

fightgirl3.JPG

 

… Honnêtement, vous préférez les gentlemen ou les mufles ?...

 

Conclusion :

 

Y’a pas photo. Un type aussi ignoble que Takoami, je porte plainte contre lui ! Hagiwara est plutôt insaisissable, maisi l n’est pas du genre à frapper une fille et la harceler moralement. Rien que pour ça, Chocolate Cosmos mérite largement la victoire !

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog