Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-04-26T17:50:00+02:00

Hyper Run (Tonkam, tomes 1 à 4): Au bon goût de Clamp sans la matière grise

Publié par Cycy la vache de l'espace

"Run, une jeune lycéenne, est la descendante de la "Reine de l'espace". Elle a pour mission de défendre l'humanité contre les forces du mal, menées par l'empereur Gald, soutenue dans sa tâche par de précieux amis, eux aussi détenteurs de fabuleux pouvoirs.."

 

Hyper Run est l'un des mangas d'une ancienne membre de Clamp, Tamayo Akiyama. Celle-ci quitta le studio pour une carrière solo en 1992. Courageux. Ou alors, depuis, elle doit se taper la tête sur les murs tous les matins...


(couverture de la version américaine, avec un e!)


Hyper Run, n'est pas, officiellement, une oeuvre de Clamp.
Et pourtant je vous dis pas tous les clichés clampesques qu'il y a dedans: des jumeaux, des clones , la fin du monde (en 1999 sinon c'est pas drôle), la mascotte kawaï, la tour penchée, la lune, la copine trop fan de l'héroïne - qui en plus fait super biiiiiien la cuisine - qui en plus tire les cartes de tarots, la famille bizarre (dont le papi à la tomoyo qui fabrique les costumes de sa petite fille), les amours taboues (et parfois tragiques), les deux copains du héros toujours collés ensemble, les couples improbables, l'ambiguïté sexuelle, ne te fie pas aux apparences, c'est ton destin etc....
Et j'ai du arriver au tome 4 pour comprendre que LA Akira de Hyper Run,

en fait, c'est LE Akira de Clamp school détective,

 mais d'un autre univers, puisque là il a tout pour lui: extra-terrestre, androgynie (Monsieur peut devenir Mademoiselle qui peut devenir Monsieur, et ce, à volonté), amnésie, et en plus, il doit protéger une quiche universelle qui est un des sept morceaux de la reine de l'espace réincarnée... (sailormoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon!) ; et ils tombent forcément amoureux. et doublement amoureux. D'abord quand il est en fille, puis quand elle le revoit en garçon. hem!
Elle, c'est le corps de la défunte reine. Un de ses potes, qui est l'un des jumeaux clones, a les souvenirs et se fait draguer par le méchant, un gossbo ténébreux à la Lantys. Enfin vous voyez le tableau. et c'est pas le pire puisque le père des jumeaux et la meilleure amie - tarologue de l'héroïne (donc, une adolescente)craquent tous les deux pour... Le grand père de l'héroïne. Normal, quoi.
Je pensais que j'avais atteint les sommets de l'aspirine avec les Clamp, ben je me trompais.
à part ça... C'est un shojo d'aventure, pas indispensable, mais pas déplaisant. C'est un croisement improbable entre Dukalyon et Sailormoon, je dirais.  Avec beaucoup d'humour et des héros aussi mignons et attachants que dans la trilogie Clamp Campus. D'ailleurs, ils sont dessinés pareils. C'est un clamp campus caché! XD
(Les Clamp apparaissent dans une case des bonus, mais il faut savoir les reconnaitre!)
Par contre les transitions sont super mal faites, pour suivre l'histoire, déjà qu'elle est compliquée, faut t'accrocher à ton slip kangourou. Mais Akira a trop la classe. Plus que dans les Clamp campus. J'aime bien Masato , l'un des jumeaux clones, pas celui qui a les souvenirs et se la joue Subaru, l'autre, le bourrin de service qui fonce dans le tas et se prend des râteaux avec toutes les filles. XD

Ce Clamp méconnu fut édité par Tonkam pour la France, sous le nom à rallonge de "Cyber Planet 1999: HYPER RUN". (Avec une traduction balourde, et parfois erronée). Massacré par la critique Animelandesque, il fut vite en arrêt de commercialisation et précipité dans les tréfonds de l'oubli avec Secret Chaser , la série suivante de Tamayo Akiyama, sous le même label.
Ce qui l'a, paradoxalement , sauvé. Du fait que personne ne connait l'histoire de Tamayo Akiyama, et que personne ne s'est intéressé à Hyper Run au moment de sa sortie, de nombreux exemplaires, neufs ou d'occasion, sont toujours disponibles sur le net. Et aujourd'hui, les collectionneuses Clampesques se jettent dessus.

A ce jour, Tamayo Akiyama a publié en solo sept séries différentes, . Amie d'enfance de Ageha Okawa, les Clamp firent à nouveau appel à elle à l'occasion des 15 ans du Studio, pour lequel elle signa quelques planches de la collection Clamp anthology.

C'était l'exposé clampesque du jour, au secours!

couvertures japonaises ( les couvertures françaises sont quasiment similaires):










Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog