Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-09-07T13:27:41+02:00

La BD « Princesse Capucine » est-elle un plagiat du jeu video « Princess Debut : Le bal royal » ?

Publié par Cycy la vache de l'espace
La BD « Princesse Capucine » est-elle un plagiat du jeu video « Princess Debut : Le bal royal » ?

La BD « Princesse Capucine » est-elle un plagiat du jeu video « Princess Debut : Le bal royal » ?

Je sais, il y a bien plus important à écrire comme article, comme « Faut-il aller en Syrie ? », mais je suis un peu la « papesse » des joueuses de « Princess Debut » en France (Papesse… Par rapport à mon âge ! XD) et des amies joueuses m’ont demandé mon opinion sur ce surprenant soupçon de plagiat.

Pour résumer les faits, « Princes Debut : le bal royal » est un jeu vidéo sortit en 2008 (2009 pour la France), sur Nintendo DS.

Le scénario en est le suivant :

Une adolescente, à travers une armoire magique, échange sa place avec une Princesse d’un monde parallèle, dont elle est le parfait sosie. Ainsi la fausse Princesse, jouant aux yeux de tous le rôle de son sosie et escortée d’un petit animal magique capable de parler, va devoir apprendre à danser avec un maître de ballet, et fréquenter six princes très différents, issus des nombreux royaumes du monde de Roserasia…

Si « Princess Debut » reste un titre parfaitement inconnu du grand public, il s’est quand même très bien écoulé en Europe, au Japon et aux Etats-Unis, auprès des demoiselles amatrices de « Otome Gam ». Je ne saurais dire le chiffre exact de joueuses en France, mais elles sont suffisamment nombreuses pour avoir découvert un fait troublant.

En août 2013, les éditions Hugo et Compagnie ont édité une BD destinée aux jeunes adolescentes (moyenne d’âge 12 ans, dirons-nous). Intitulée « Princesse Capucine » et avec un trait de dessin qui se veut (de loin et avec trois vodkas caramel dans le nez) de « style manga », ils placent beaucoup d’espoir dans son succès, au point d’avoir également édité un agenda à son effigie pour la rentrée scolaire.

Quel en est le scénario ?

Une adolescente, à travers un miroir magique, échange sa place avec une Princesse d’un monde parallèle, dont elle est le parfait sosie. Ainsi la fausse Princesse, jouant aux yeux de tous le rôle de son sosie et escortée d’un petit chat capable de parler, va devoir apprendre à danser avec un maître de ballet, et fréquenter son « fiancé », qui est le Prince de l’un des nombreux royaumes alentours de ce monde…

Bon, bon, bon… Ne jugeons pas trop vite, hein… Les histoires de Princesses et de mondes parallèles, c’est vieux comme la mythologie… C’est d’ailleurs l’argument de l’éditeur, avertit des soupçons dont il fait l’objet : l’auteur n’a jamaaaais entendu parler de « Princess Debut » auparavant. C’est une création originale, et la similarité d’un seul fait (le passage vers un autre monde au travers d’un artefact magique) ne justifie pas une telle attaque….

Heu… Ils font quoi de l’échange des places, du sosie, de la mascotte magique, du maître de ballet (blond et coiffé comme celui de Princess Debut), des princes, des royaumes… ?

Le problème… C’est que la « similarité » ne s’arrête pas là.

Les vêtements et les décors, par exemple. Même si aucune époque n’est réellement définie dans le jeu , comme dans la BD, ils se ressemblent furieusement dans un délire guimauve pastel médiévalo-renaissance.

Cela saute aux yeux rien qu’en comparant les deux héroïnes. Pratiquement la même robe rose qui vous donne des allures de meringue, assortie d’un diadème.

Bon, on nous dira que ce n’est pas un argument. La robe rose et le diadème, c’est la caricature de la Princesse qu’on trouve partout . (Comme la Princesse Peach de Mario, par exemple…)

OK. Accordons leur la meringue rose… Mais le petit animal qui parle livré en option, tout de même !

Certes, dans le jeu, Kip est un koala (du, moins, quelque chose qui y ressemble), et Momo, dans la BD, un petit chat. Par le plus grand des hasards, ils sont tous les deux de couleur blanche, parlent grâce à la magie du monde parallèle, et oh, surprise ! … Ont le même caractère et le même sens de la répartie.

Argument irrecevable… Saïlor Moon et d’autres Magical quiches du même acabit, sont, elles aussi, accompagnées d’un chat ou d’une autre créature qui parle…

(Dans le monde réel, on nous dirait : « Allez voir un psy, Madame ! » XD)

D’accord… Mais là où ça devient marrant, c’est si on s’intéresse au « fiancé » de Capucine, le Prince Sigour.

(Ce n’est pas moi qui l’ait choisit, ce prénom, Tengaar !)

Le Prince Sigour est un brun ténébreux au sale caractère… Tout comme le Prince Luciano dans « Princess Debut ». Ils ont (encore une fois) la même couleur de cheveux, et sont vêtus pratiquement pareil !

Sauf que sur Luciano, ça rend mieux quand même… Sigour est sensé être un beau Prince, mais son graphisme n’est pas d’accord… XD

Sigour a cependant un accessoire de plus : un petit frère, une sorte de « mini moi » encore plus graphiquement en désaccord que lui…

Ça, j’avoue, ça n’est pas dans le jeu. Encore que, curieusement… Le petit frère, nommé Oscar, a un caractère qui ressemble furieusement à celui du Prince Vince dans « Princess Debut »…

« Une ressemblance n’est pas une évidence » me direz-vous. Pourtant, c’est avec un autre personnage que l’évidence m’a sauté aux yeux.

Dans la BD, Capucine, passant par les jardins royaux, croise le Chevalier Lancelot. Celui-ci est en train de tenter de courtiser les demoiselles en leur offrant… Des roses… Et ne reçoit qu’un râteau glacial de la part de la princesse…

Et là je dis « Oh, faut quand même pas nous prendre pour des banjos ! » (Jambons, ça ne rimait pas…)

Je veux bien admettre tous les arguments du monde concernant toutes les autres « similarités qui ne prouvent rien », mais on ne pourra jamais me mentir sur la technique de drague la plus foireuse du siècle, celle du Prince Cesar dans « Princess Debut » ! Se promener dans les jardins royaux en offrant des roses aux demoiselles et se manger des râteaux, c’est sa vocation. A ce niveau là, il devrait même déposer le brevet au concours Lépine !

Non, là, vraiment, je suis abasourdie. D’autant que le dialogue dans cette scène est pratiquement le même mot pour mot que celui du jeu (et les pensées de Capucine aussi !)

On retrouve d’ailleurs d’autres scènes à la similarité troublante. Lorsque les servantes font revêtir à Capucine sa tenue de Princesse dès le début de la bd (ce qui arrive aussi à l’héroïne dès le début du jeu), le dîner auquel elle doit assister, les leçons…

J’oubliais aussi le sort réservé à la véritable Princesse : dans les deux cas, elle joue le rôle de son sosie sur terre, dans sa vie « ordinaire ». Cet aspect est plus développé dans la bd que dans le jeu, mais la scène où Margaux (la vraie princesse) se trouve confrontée à la chambre d’otaku en désordre de son sosie, si elle n’existe pas dans le jeu, est apparue dans de nombreuses… fanfictions sur Princesse Début.

Que conclure ?

Une part de moi, peut-être la plus naïve, espère vraiment qu’il ne s’agit là que d’une énorme, incroyable et… Très détaillée… Coïncidence. Après tout, pourquoi pas ? Je préfère penser que l’auteur et l’éditeur sont vraiment honnêtes… Il est probable qu’on puisse créer deux œuvres quasiment similaires sans qu’il y ait de lien ni d’inspiration entre elles… Mais à ce niveau là, ça relève quasiment de la télépathie et du surnaturel !

Une autre part de moi pencherait plus, malheureusement, pour le plagiat. Mal assumé de surcroît. Si c’est le cas, certainement supposaient-ils que « Princess Debut » n’était pas assez connu pour que ce soit remarqué. Une simple phrase au début ou à la fin de l’album reconnaissant s’en être inspiré aurait cependant suffit à prévenir ou apaiser toute polémique, car Nintendo ne se serait certainement pas fatigué à faire un procès pour un titre si peu connu. Reste Cave, le concepteur du jeu, Natsume, son distributeur, et surtout Kotori Momoyuki. Jeune mangaka au succès croissant, elle a été la chara designer de « Princess Debut ». Si ses dessins des personnages ont bel et bien été copiés, même en étant retravaillés différemment, c’est elle la plus lésée dans ses droits d’auteur.

… Joueuses de « Princess Debut », si vous croisez « Princesse Capucine » dans un rayon, n’hésitez pas à me faire savoir votre opinion !

Je dois avouer que cette affaire m’a donné envie de retourner écrire sur « Princess Debut »… Moi je ne risque rien, je ne gagne pas un rond là-dessus ! XD

Retrouvez au lien ci-dessous l'article que j'avais consacré à Princess Debut et Kotori Momoyuki.

http://cycyvachdragon.over-blog.com/article-princess-debut-le-bal-royal-jeu-ds-et-kotori-momoyuki-mangaka-53633153.html

Voir les commentaires

commentaires

Cycy 26/12/2013 16:56

De rien! ^-^ Même si l'éditeur jure ses grands dieux qu'il ne s'agit pas de plagiat, les fans de Princess Debut ne sont pas dupes... J'espère qu'il y aura un jour confrontation des deux parties, mais malheureusement j'en doute tant ce jeu est confidentiel pour le grand public... J'en suis surtout attristée pour Kotori Momoyuki, dont j'admire le travail notamment par ses mangas, qui a été lésée et probablement n'en saura jamais rien....

Emmy 25/12/2013 20:22

Oh mon dieu °°...
Il est clair que c'est un scénario bien similaire!!
Et il me semble que le prof de danse ressemble un peu à notre professeur lapin, regardez la posture! C'est carrément la même pose...
Merci de l'article, j'ai vraiment été troublé

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog